Le parking gare

Parking 1

Toute une histoire, une longue histoire exemplaire de l'inconséquence qui préside aux décisions de certains élus. De telles erreurs devraient poser la question des compétences et des responsabilités mais notre terre démocratique sait très bien absorber ce genre de situations. C'est un bel exemple de démocratie spongieuse.

En effet, lorsqu'on imagine une gare, il serait logique de prévoir ses accès et la façon dont on peut accueillir le flot de véhicules qu'un tel établissement génère. Ici, rien de tout cela. Chacun dans son petit domaine s'idéalise, oubliant qu'il est nécessairement lié aux autres. Donc, la gare c'est la gare, le parking c'est le parking et les voies d'accès sont les voies d'accès. Chacun pour soi.

Personne pour relier ces différentes questions ?

C’est le premier bâtiment du Nouveau Saint-Roch de 9 étages. L’architecte est Carmen Santana, française d’origine chilienne.
 La conception originale de ce bâtiment est sa réversibilité c’est à dire que sa surface peut être restructurée en espaces bureaux ou autres  ultérieurement : le passage des gaines pour différents tuyaux (eau, électricité…) est réalisé. Ce parking est, dit Carmen Santana lors de la conférence tenue en juin 2015, « un ré activateur de l’espace public et connecteur des quartiers qui sont derrière ». La rue suspendue courant sur toute sa longueur est un lieu d’échange, un espace de cohésion sociale, les balcons sur sa façade de céramique aérée sont des ouvertures sur la ville. Au dernier étage, la toiture n’est pas couverte et peut être un espace public pouvant accueillir des manifestations ou événements divers. De là, une vue panoramique à 360 ° de Montpellier s’offre à nous. Il peut paraitre très laid au premier abord, mais pour elle, il sera complètement fondu dans le paysage lorsque d’autres bâtiments de la ZAC Nouveau Saint-Roch seront construits.
Il est ouvert au public depuis juillet 2015.

En juin 2015 dans une situation d'urgence. Le parking gare ouvre, ses accès sont encore à définir (depuis 2008, les différents services ont eu le temps, non?) et le Plan de circulation avec l'aménagement du pont de Sète n'est pas clairement arrêté. Messieurs les responsables : Zéro pointé.

  • Parking 2
  • Parking 3
  • Parking 4
  • Parking 2
  • Parking 3
  • Parking 4
Ce parking, initialement prévu sous la forme d'un aménagement enterré s'est transformé en parking silo, massif, venant créer une véritable barrière qui accentue la rupture entre les quartiers situés de part et d'autre de la voie ferrée. Les arguments évoqués pour justifier l'option initiale, furent ceux d'un obstacle à l'écoulement des eaux. Difficilement acceptable si l'on sait que ce parking silo possède deux niveaux enterrés et que les autres projets immobiliers prévoient la réalisation d'une place de parking en sous-sol par appartement.

Déjà en 2010 des remarques étaient faites reposant sur une analyse de ce périmètre. L'association Mandarine publiait dans son blog des suggestions intelligentes dont on se prend à regretter aujourd'hui qu'elles n'aient pas été suivies

Renseignements pratiques

Nous les indiquerons dès que possible.

Ce que nous savons, c'est qu'il sera le plus cher de la ville et que relativement peu de  places seront réservées aux habitants du quartier. Nous tentons de faire évoluer les responsables sur ces deux points.

Dans l'immédiat, vous pouvez vous renseigner auprès de la Tam qui est gestionnaire de ce parking ou sur des sites de réservation comme resaplace ou parkopedia.

 

Fichiers joints

Publié dans Z.A.C. Saint Roch

Incription à la newsletter de SudBabote Restez informé !

fgsegezrg